Aston Martin Nurburgring 2017

BLANCPAIN NURBURGRING

Septembre 2016 : Round 5 : NURBURGRING
Dernière manche du championnat Blancpain Endurance, au Nurburgring, en Allemagne
3 sessions qualif au programme, 1 par pilote ..
Mais les conditions meteo habituelles ici en Allemagne en ont décidé autrement, la visibilité en piste laissant à désirer ..
Résultat : la Q1 de Karim Ojjeh annulée, la Q2 d’Olivier Grotz, annulée, la Q3 disputée mais perturbée par 2 drapeaux rouges. Dommage car Julien Darras venait de chausser les slicks pour réaliser un bon chrono. P20 de classe Pro-Am sur la grille de départ..

Course : C’est Olivier Grotz qui prend le départ, pit-stop pour céder le volant à Julien Darras après un changement de pneus qui a pris plus de temps que prévu suite à un pistolet récalcitrant. Mais notre 2ème pit-stop se passe sous Full Yellow… Karim Ojjeh reprend la piste sous safety car, P5 de classe. Il aura cependant difficile à contenir les assauts des autres pilotes..avant de retrouver son rythme.

Classement : P13 de classe Pro-Am pour ce dernier meeting Blancpain Endurance 2016.

BLANCPAIN PAUL RICARD

Juin 2016 : Round 3 : PAUL RICARD, dans le sud de la France : TOP 8 pour notre BMW M6 GT3 !
Course d’endurance de 1000 KMS : 57 voitures sur la grille.
Résultat final encourageant : P20 au classement général, P8 de catégorie Pro-Am !

BLANCPAIN SILVERSTONE

Mai 2016 : Round 2 : SILVERSTONE

Qualif : P18
Course : P13

BLANCPAIN MONZA

Avril 2016 : BLANCPAIN ENDURANCE GT SERIES : Round 1 : MONZA
Départ de la course donné à 15H pour notre BMW M6 Black Panther et les 55 autres GT3.
Karim Ojjeh prend le départ, P54 général, P20 Pro-Am. Il se faufile parmi les 56 voitures au départ.
Après 30 minutes de course : P37 général, P13 classe. Reste 2h30
Pit-stop, changement de pilote. Julien Darras monte dans la voiture et remplace Karim Ojjeh. Belle prestation.
Il est ensuite relayé par Olivier Grotz. Beau relais.
La voiture passe P29 général, et P11 de classe. Une belle remontée donc, les 3 pilotes évitent les embûches de la course.
Mais à 12 minutes de la fin, le moteur se coupe et se met en sécurité. Plus moyen de repartir.
Nous sommes classés P15 de classe Pro-Am.
Karim Ojjeh : « Un bel effort de tout le monde qui n’a pas été récompensé. C’est ma 4ème année avec le team Boutsen et je n’ai jamais vu le team aussi concentré et ambitieux. Nous avons travaillé tout le week-end de manière méticuleuse et le top 10 était à notre portée. La voiture en est à ses débuts et nous avons certainement du boulot en vue ! »

JulienDarras : « Ce week end fût ma première course en GT3, j’ai beaucoup appris, je commence à avoir de bonnes sensations avec la voiture, dommage que nous ayons pas fini la course, déjà hate d’être à Silverstone … « 

Olivier Grotz : Le début du meeting fût un peu difficile, après un long break hivernal. Nous avons amélioré tout au long du week-end, et même si la fin de la course a été décevante nous avons tous appris pendant le week-end sur le comportement et set-up de la voiture.  Je voudrais remercier tout le team et souhaiter la bienvenue à Julien Darras dans notre team.

Saison 2015

JDDurant la saison 2015, Julien Darras court en formule 4.

Retrouvez les différentes courses en consultant les fichiers suivants:

Ledenon

Nevers

Magny-Cours

Budapest

Pau

Le Mans

Dommage qu’il n’ait pas plu davantage à PFI !

KSP-Julien-Darras-KF

Le coup de maître de Julien à PFI aura été de signer la pole de son groupe chrono dans les tout derniers mètres d’une séance disputée sous la pluie. Alors que les autres pilotes commençaient à rentrer en parc, Julien a tout donné dans son dernier tour et c’est passé. Bien joué !

Il lui fallait bien ça pour se remettre en selle après des essais libres sans éclats sur le sec. Les manches qualificatives confirmaient d’ailleurs le diagnostic : son ART GP/TM n’était pas parmi les plus véloces en pneus slicks. Julien est malgré tout parvenu à réaliser le 3e meilleur temps dans la seconde manche et à inscrire deux 3èmes places à son score en profitant habilement des départs en première ligne. 9e du classement intermédiaire, il améliorait sa position en préfinale en terminant 8e après avoir été pointé 4e à la mi-course.

La finale de 25 tours s’annonçait difficile au volant d’une machine qui perdait de l’efficacité au fil du temps. Julien tentait de résister du mieux qu’il pouvait au coeur de la bataille, mais ne pouvait faire mieux que 18e sur la ligne d’arrivée et écopait plus tard de 10 » de pénalité pour avoir été un peu trop combattif. Difficile de le lui reprocher étant donné les circonstances.

Le Championnat d’Europe KF 2014 s’achevait par une 15e position, un résultat global éloigné des ambitions et du potentiel de Julien. Il possède cependant de solides atouts pour se mêler activement à la conquête du titre mondial dans quelques jours sur le circuit d’Essay.

Info Kartcom / © Photo KSP

Première course positive avec ART GP à Genk

Julien disputait à Genk sa 1ère course dans sa nouvelle équipe, ART Grand Prix. Son feeling avec le matériel et les hommes de la structure italienne a tout de suite été bon. « Le châssis ART GP convient bien à mon pilotage. » expliquait le pilote de l’Equipe de France. «  Le train avant s’inscrit facilement dans les courbes et la puissance du freinage m’a agréablement surpris. Cela m’a permis d’être plus combatif en course, et j’avoue que je ne suis pas mécontent du tout de cette première compétition avec ART GP. »

 

KSP-Julien-Darras-GenkAuteur du 22e chrono à 3 dixièmes de la pole, Julien a dû se battre dans un peloton très nerveux durant les manches qualificatives de ce 3e rendez-vous du Championnat d’Europe KF. Souvent malmené dans le premier tour, il est malgré tout parvenu à reprendre du terrain, 11 places dans la 1ère, puis 9 dans la seconde avec le meilleur tour en course. Très bien parti dans la dernière, 5e au 1er passage, il a dû ensuite céder du terrain à cause d’un problème technique.

La préfinale n’a pas non plus été facile à gérer, avec un 1er tour encore compliqué par des accrochages et beaucoup de bagarres ensuite. 20e sur la grille de la finale, Julien prenait un excellent départ et pointait déjà dans le top 10 au 2e tour. Il atteignait même la 5e place peu après la mi-course et franchissait la ligne d’arrivée en 6e position.

« C’est un bon début, l’épreuve n’a pas été facile avec tous ces accrochages… Je suis revenu 15e au championnat, avec 6 places regagnées, mais mon objectif reste le podium et la première marche ! »

Info Kartcom / © Photo KSP

Julien résiste dans la bagarre de la Champions Cup

Le second rendez-vous de la WSK Champions Cup à La Conca n’a pas récompensé les efforts de Julien à leur juste valeur. Ralenti par un set-up inadapté sous la pluie au chrono, il s’est ensuite montré très à l’aise sur le sec, mais les nombreuses bousculades dans le peloton l’ont privé d’une place pourtant bien méritée sur le podium.

 

KSP-Julien-Darras-WSK-Champions-Cup-1

La pluie qui s’est abattue sur La Conca au début des essais chronos a nécessité de faire des choix techniques difficiles quand la piste s’est mise à sécher. Les pilotes du Kosmic Racing Department n’ont pas pu disposer des meilleurs réglages pour les conditions d’adhérence qu’ils ont rencontré. Julien s’est ainsi retrouvé 37e au classement général. L’objectif de refaire son retard pendant les manches a été atteint en terme de performance pure, mais une pénalité de 5 » et un accrochage dans lequel son châssis a souffert ont retardé la progression de Julien, même s’il a souvent été parmi les plus rapides.

Seul représentant de l’Equipe de France FFSA Karting, il a ensuite assuré une 5e place ne préfinale, réservant ses forces pour la finale. Le dernier départ connaissait une certaine agitation dans laquelle Julien perdait rien moins qu’une dizaine de places. Volontaire et incisif, il regagnait progressivement le temps perdu, mais le peloton s’était bien étiré et il ne pouvait atteindre finalement que la 8e position à l’arrivée, laissant s’échapper le podium KF de la Champions Cup.

Malgré les ennuis rencontrés lors de cette épreuve, Julien a fait preuve d’une belle constance et d’une rapidité remarquée. « Je ne peux pas dire que je sois content du résultat ! » expliquait-il. « Beaucoup de pilotes ont fait n’importe quoi ce week-end, comme c’est malheureusement souvent le cas en début de saison avec des pilotes venant de la KF-Junior. C’est dommage, car le Kosmic/Vortex est très efficace et l’équipe fait du bon boulot. Nous avons ce qu’il faut pour jouer la gagne et j’espère connaître davantage de réussite à Sarno… »

Info Kartcom / © Photo KSP

Deuxième du classement à La Conca

Rapide mais malchanceux à la Winter Cup, Julien a pu montrer ses ambitions lors de la 1ère épreuve de la WSK Champions Cup à La Conca. La nouvelle recrue du Kosmic Racing Department n’a pas attendu pour rivaliser avec son coéquipier danois Nicklas Nielsen. Dès les chronos KF, il a signé le meilleur temps de son groupe, synonyme d’une 2e place au général. Malgré des départs pas toujours faciles à négocier, il se maintenait ensuite brillamment dans le top 5 à l’issue des manches qualificatives.

 

KSP-Julien-Darras-WSK-Champions-CupJulien a livré une superbe bataille au cours de la préfinale A, prenant l’avantage sur Nielsen au 2e tour et repassant en tête à 3 tours de l’arrivée. Rapide et déterminé, il obtenait sa première victoire sous ses nouvelles couleurs. S’élançant de la première ligne, mais depuis la file extérieure, pour la finale, il rencontrait des difficultés à s’insérer dans la bonne trajectoire, comme cela arrive fréquemment à La Conca. Il ne ressortait que 8e du premier tour et donnait par la suite le maximum pour reprendre des places. Il dépassait deux pilotes dans le dernier tour et terminait 4e à 27 centièmes seulement du podium.

Ses performances remarquables permettent à Julien d’occuper la seconde place au classement provisoire de la Champions Cup à l’issue de la première épreuve. Pas de doute, le garçon est bien parti pour obtenir de très bons résultats cette saison.

Info Kartcom / © Photo KSP